L’année chinoise du « Coq de feu » expliquée

L’année chinoise du « Coq de feu » expliquée

 

nouvel an chinois
Crédit photo: monpremiertourdumonde.com

 

Les chinois ont fêté leur nouvelle année il y a peu, placée sous le signe du coq de feu. Adieu l’année du singe, les festivités ont été grandioses dans le monde entier et les traditionnelles enveloppes rouges, les gâteaux de l’An, les fleurs porte-bonheur, les veillées, les jeux de mots populaires et pétards sont au rendez-vous depuis le 28 janvier dernier puisque, bien que le nouvel an chinois soit fixé à un jour précis, les festivités, elles, s’étalent sur deux semaines. L’occasion d’en apprendre davantage sur cette formidable fête, au cérémonial millimétré et qui annonce la fête du Printemps.

 

Origines

Les Chinois, contrairement au calendrier qui prévaut en Occident dit grégorien-solaire, basent leur calendrier de douze mois sur le cycle de la lune et du soleil. Ainsi, ils ont décidé de fixer leur nouvel an deux lunes après le solstice d’hiver, entre le 21 janvier et le 20 février, pour que le soleil entre dans un signe favorable aux  récoltes à venir (le signe du Verseau). Le nónglì xīnnián, ou « passage de l’année » comme l’appellent les Chinois, est à l’origine une fête agricole qui aidait les paysans à mieux observer le rythme des saisons et célébrer l’arrivée du Printemps. Voici quelques explications pour bien comprendre l’importance de l’événement et en apprécier les traditions sublimes ancestrales !

 

« Coq de feu », qui es-tu ?

Les animaux jouent un rôle prépondérant dans le calendrier chinois. Ils sont douze, et résultent d’un conte remontant à quelques millénaires. La légende veut que Bouddha – surnom donné au célèbre et admiré Siddhārtha Gautama – organise une course entre douze animaux pour aider les hommes à se repérer dans le temps. Le classement à l’arrivée illustre alors le cycle des années. Il est dit que le plus rusé arriva en premier, le rat, suivi par le bœuf, le tigre, le lapin, le dragon, le serpent devant le cheval qu’il effraya, la chèvre, le singe, le coq, le chien et enfin le cochon, arrivé en dernier à cause de sa gourmandise. Chaque animal est alors porteur de symboles. Pour l’année du coq de feu, – « feu » pour les années terminant par 6 ou 7 – ce sont la bienveillance, l’indépendance et l’équité qui prévalent.

 

Quelles traditions ?

Qui se trouve en Chine pour le nouvel an chinois ne pourra rater  l’événement : c’est la période du grand nettoyage de maison, et  ces dernières se couvrent de papiers rouges, la couleur symbole du bonheur dans l’Empire du Milieu. Le jour J, les parades, les danses de lions et de dragons et pétards envahissent les rues. Ce premier jour de festivités est dédié aux ancêtres pour qui il est d’usage de brûler de l’encens. Puis, on s’échange volontiers des étrennes, entre aînés et plus jeunes ou aux jeunes non mariés avec des mots glissés dans des enveloppes… rouges, toujours. C’est aussi une occasion pour se retrouver à plusieurs autour d’un bon repas, qui ne peut commencer que lorsque toute la famille est réunie autour de la table. En cas d’absents, des places vides sont gardées en leur honneur, une manière de montrer l’importance de la famille qui reste soudée malgré l’absence. En fin de festivités, c’est la fameuse «fête des lanternes» pendant laquelle tous défilent dans les rues avec des lanternes rondes et calligraphiées à la main, c’est une fête de la lumière qui éclaire et repousse l’obscurité. On y déguste alors des yuánxiāo, de petites boulettes de farine de riz gluant avant de danser, de faire de la musique et de jouer aux devinettes. Une fête joyeuse et conviviale qu’il vaut la peine de voir au moins une fois dans sa vie.

 nouvel-an-chinois

Il ne reste plus qu’à vous souhaiter un « bon passage de l’année » !

 

Pour aller plus loin…

http://www.lefigaro.fr/langue-francaise/actu-des-mots/2017/01/28/37002-20170128ARTFIG00002-ce-qu-il-faut-savoir-sur-le-nouvel-an-chinois-2017.php

http://blog.coursefinders.com/fr/studentlibrary/4125/les-dix-langues-les-plus-difficiles-a-apprendre

http://blog.coursefinders.com/fr/studentlibrary/4257/les-langues-etrangeres-les-plus-utiles

http://blog.coursefinders.com/fr/studentlibrary/3130/les-langues-asiatiques-sont-les-langues-du-futur

 

Pour ne manquer aucun des articles de CourseFinders.com, suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Anne-Claire Grégoire pour CourseFinders

 

 

Find your perfect language school Search CourseFinders to find the course for you