La langue française en 15 jeux de mots et drôles de règles grammaticales

 

La langue française en 15 jeux de mots et drôles de règles grammaticales

 

drôle de français
Crédit photo: Ateliercontemporain.com

 

Le savais-tu?… Voici quelques règles de grammaire et faits amusants qui ponctuent notre si belle langue française. De quoi s’étonner et « se bidonner » un bon coup!

 

1. Il existe des mots qui ne riment avec aucun autre, gare aux poètes malavisés! C’est le cas des mots « belge », « huitre » ou encore « pauvre ».

2. « Ressasser » est le palindrome le plus long de la langue française. Qu’est ce qu’un palindrome, me diras-tu ? C’est un mot que l’on peut lire dans les deux sens, de droite à gauche ou de gauche à droite.

3. La langue française compte deux mots qui sont masculins au singulier mais deviennent féminins au pluriel. Les connais-tu ?…… ce sont les mots « amour » et « délice ».

4. Quel est le mot le plus long qui ne porte pas de « e », hors verbes conjugués ? « Institutionnalisation », ce qui rend ce mot barbant bien plus attrayant, n’est ce pas ?

5. Certaines anagrammes sont troublantes comme :

  • « Guérison », qui est l’anagramme de « soigneur »
  • « Chien », l’anagramme de « niche »
  • « Police », l’anagramme de « picole ».

6. Il existe un certain nombre de mots qui n’ont pas de genre défini – de quoi soulager les anglophones apprenant le français, le genre des mots français étant leur véritable bête noire. C’est le cas des mots « après-midi », « enzyme » ou « country ».

7. Le pluriel de « ail » a deux versions, soit simplement « ails » ou la jolie prononciation « aulx ».

8. As-tu déjà entendu parlé du participe passé ou de l’adjectif « issu » ? Il provient en fait du verbe « issir » qui veut dire « sortir ».

9. Les mots d’origine arabe sont deux fois plus nombreux que les mots d’origine gauloise (voir article sur l’histoire de la langue française, ici et celui sur les mots d’origine étrangère, ici). Quelques exemples de mot d’origine arabe : « jupe », « alcool » ou « magasin », et d’origine gauloise – surtout des animaux, des arbres et des vêtements : « alouette », « bouc », « chêne », « bruyère » ou encore « guenille » et… « braies », bien sûr ! (clin d’oeil à Obélix ci-dessus)

10. Gare aux règles grammaticales à s’en tirer les cheveux, comme c’est le cas pour le mot « gens ». Ainsi, si un adjectif le précède, il est féminin mais si l’adjectif en question est suivi d’une virgule, il est masculin. Illustration : « les petites gens » (féminin) et « satisfaits, les gens le suivent » (masculin). Par contre, si l’adjectif le suit alors « gens » est masculin… etc. etc. Pour la règle complète, tu peux consulter la page du dictionnaire Larousse suivante : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/gens/36606/difficulte .

11. Un accent grave sur le « u », ça existe, mais pour un seul mot de tout le dictionnaire française : l’adverbe ou pronom relatif « où ».

12. Un de mes mots préférés puisque complètement contradictoire est le mot « hôte », qui veut dire à la fois « celui qui invite » et « celui qui est invité »… Et il n’est pas le seul! Le mot « apprendre » veut dire « acquérir des connaissances » mais aussi « enseigner », et le mot « louer » désigne aussi bien « prendre en location » que « mettre en location ». De quoi s’arracher les cheveux !

13. La place des adjectifs, une autre bête noire pour ceux qui apprennent le français, peut en changer le sens. Ainsi, «brave », « pauvre » ou « grand » n’ont pas la même signification s’ils sont placés avant ou après le nom. À titre d’exemple : « une femme grande » désigne une femme de grande taille, alors qu’une « grande femme » est une femme de renom ou admirable.

14. Connais-tu des mots passés dans le langage courant qui étaient des noms de marques ? C’est le cas de « bateau-mouche », « audimat », « abribus », « coton-tige », « escalator », « mobylette », « yo-yo » ou encore « thermos » !

15. Enfin, un clin d’œil à nos amis journalistes… les expressions plébiscitées dans la presse telles que « tollé général », « tri sélectif », « population civiles », « taux d’alcoolémie » ou « au jour d’aujourd’hui » ne sont en fait que des… pléonasmes.

 

Source – et liste complète – de cette rigolade grammaticale, à lire de toute urgence !

https://www.buzzfeed.com/bullo/42-choses-que-vous-ignoriez-peut-etre-sur-la-langue-francais?utm_term=.jj94pdlRK#.wpM08D9OQ

 

Pour ne manquer aucun des articles de CourseFinders.com, suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Anne-Claire Grégoire pour CourseFinders

 

 

Find your perfect language school Search CourseFinders to find the course for you