Est ce que tu siffles ? Les langues sifflées et leurs effets sur le cerveau

 

Est-ce que tu siffles ?

 

siffler

Les langues sifflées, ça existe! Il semblerait même qu’elles aient des effets différents sur le cerveau que les langues parlées, ce qui a fait l’objet d’une étude scientifique en Allemagne.

 

Il faut savoir que dans quelques endroits reculés du monde il existe encore ce que l’on appelle des langues sifflées, soit des langues qui n’utilisent pas de mots mais bien des sifflements pour communiquer. Ces sifflements peuvent parcourir plusieurs kilomètres de distance avant d’atteindre leur destinataire et communiquent des informations en modifiant les modulations du sifflement, un comme nous faisons vibrer nos cordes vocales. Ces langues ont leur propre syntaxe et leur vocabulaire, d’où le nom de « langue » sifflée.  C’est le cas du turc sifflé, ou turc de Kuskoy, utilisé par les bergers dans les montagnes. Pour en entendre un extrait,  clique sur le lien suivant : http://www.lemondesiffle.free.fr/presentation/languessifflees.htm. Tu y trouveras d’ailleurs des extraits de plusieurs autres langues sifflées comme le béarnais des Pyrénées ou le silbo espagnol. Il en existe environ cinquante dans le monde aujourd’hui, du Mexique aux Canaries en passant par la Grèce, l’Asie du Sud-Est… Siffler est un moyen de communiquer ancestral  qui convient à certains environnements, comme les forêts denses ou les montagnes, où il est nécessaire de faire un passer un message sur plusieurs kilomètres tout en se fondant dans les bruits ambiants.

Le turc sifflé a fait l’objet d’une étude à l’université de Bochum en Allemagne pour déterminer si une langue sifflée a les mêmes effets qu’une langue parlée sur le cerveau ou pas. Pour comprendre les résultats, surprenants, revenons à quelques fondamentaux du fonctionnement de notre cerveau. Il faut savoir que le langage, les langues donc, sont surtout traitées dans notre hémisphère gauche. L’hémisphère droit, lui, est bien moins impliqué, on parle donc d’asymétrie entre les deux hémisphères du cerveau. Ainsi, en cas de lésion cérébrale dans l’hémisphère gauche, il y a plus de risque que le langage soit affecté que si la lésion concernait l’hémisphère droit.

Or, cette étude à révélé que dans le cas du turc sifflé, l’hémisphère droit est autant actif que le gauche, ce qui revient à remettre en question la théorie de la latéralisation du cerveau. Ainsi, les siffleurs communiquent en stimulant les deux hémisphères.

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont soumis les participants, des turcs siffleurs, à une écoute différente dans l’oreille droite et l’oreille gauche. Cette méthode permet de comparer l’activation des deux hémisphères, puis les résultats ont été confirmés par imagerie cérébrale et avec d’autres langages sifflés.

 

Pour en savoir plus :

http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/anthropologie/20150827.OBS4857/les-etranges-effets-sur-le-cerveau-des-langues-sifflees.html

http://www.lemondesiffle.free.fr/presentation/languessifflees.htm

 

Pour ne manquer aucun des articles de CourseFinders.com, suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Anne-Claire Grégoire pour CourseFinders

 

Find your perfect language school Search CourseFinders to find the course for you