Les métiers des langues

 

Les métiers des langues

métiers des langues traducteur interprète

Tu es passionné(e) de langues et tu aimerais en faire ton métier ? Pas évident de s’y retrouver. Connaître une ou plusieurs langues étrangères est un atout pour ton avenir, puisque notre monde est de plus en plus globalisé. Les polyglottes sont vivement recherchés dans tous les secteurs, en complément à une formation technique ou commerciale. Aussi apprendre une nouvelle langue avant de te lancer sur le marché du travail ne peut qu’être bénéfique et un tremplin pour plus tard, une vraie corde ajoutée à ton arc. Mais qu’en est-il des métiers dédiés aux langues ? Voici quelques pistes et sources intéressantes pour t’aider dans tes recherches.

 

1) L’enseignement

Bien sûr, quand on est passionné par quelque chose on n’a qu’une seule envie : partager son enthousiasme. Devenir enseignant d’une langue étrangère te permettra de rester au contact de cette langue, adaptant chaque année les contenus et supports de travail. Que ce soit enseignant de l’éducation nationale ou dans les écoles de langues privées, la demande existera toujours et le métier est sans nul doute très gratifiant.

Avant d’envisager cette carrière, tu dois te poser les questions suivantes :

– Suis-je pédagogue et patient ?

– Suis-je prêt(e) à suivre une formation de 5 ans (en général, à adapter en fonction du cursus universitaire de ton pays) pour obtenir le grade de professeur ?

– Plutôt professeur de collège et de lycée ou enseignant(e)-chercheur en université ? Ou plutôt formatrice d’adultes dans des centres privés ?

 

Si tu hésites, tu trouveras toute sorte d’informations sur les débouchés, les salaires etc. sur les fiches métiers du site L’Etudiant. Voici par exemple celle de professeur de langues : http://www.letudiant.fr/metiers/secteur/langues/professeur-de-langues.html

 

2) La traduction et l’interprétation

Pour ces métiers c’est avant tout ta langue maternelle qu’il te faudra renforcer puisque tu traduiras ou interprèteras certes, à partir de langues étrangères, mais toujours vers ta langue maternelle. Avant toute chose, quelle est donc la différence entre la traduction et l’interprétation ?

 

La traduction concerne uniquement les document écrits, ce métier peut être exercé de plusieurs manière : salarié(e) d’une agence de traduction, chef de projet de traduction, relecteur/trice, ou traducteur freelance (indépendant). Si tu préfères le calme des bureaux, aimes travailler en solitaire ou si tu es perfectionniste et as besoin de temps pour trouver le mot juste, la traduction te conviendra sûrement. Ses champs d’application sont infinis, des traductions techniques aux traductions littéraires en passant par tout document commercial, juridique etc. ayant besoin d’être lu et compris pas le plus grand nombre. Le traducteur apporte sa « patte » et seul peut veiller à ce que le message soit parfaitement véhiculé. Pas de doute, les logiciels de traduction ne remplaceront pas encore la créativité et l’originalité d’une traduction humaine.

 

L’interprétation, elle, est réputée plus difficile puisqu’elle requiert concentration et rapidité, surtout dans sa version la plus pointue : la simultanée.

Il existe plusieurs versions du métier d’interprète dont voici les grandes lignes :

–       Le guide-interprète, pour ceux qui aiment les déplacements et le contact des touristes étrangers, dans un musée par exemple.

–       L’interprétation de conférence pour ceux qui veulent travailler pour de grands colloques internationaux ou des organisations internationales et aiment l’adrénaline et le défi. L’interprète de conférence est celui qui interprète simultanément dans une cabine les propos des orateurs. Des compétences très pointues sont requises puisqu’il s’agit de tout faire simultanément : écouter, comprendre, traduire, formuler, écouter.. Mémoire, rigueur et concentration sont indispensables ainsi qu’une formation universitaire spécifique.

–       L’interprétation sociale, elle, est pratiquée en « liaison » c’est-à-dire en présence des orateurs. Contrairement à la simultanée, l’interprète écoute d’abord puis restitue le message dans la langue cible. Ce type d’interprétation est celle pratiquée dans les hôpitaux ou les commissariats. Si tu aimes le changement, t’adaptes facilement et aimes être au contact de ceux qui en ont besoin sans avoir froid aux yeux, alors l’interprétation sociale est faite pour toi.

 

Il s’agit avant tout d’identifier tes points forts et dans quel environnement de travail tu seras le plus à l’aise. De nombreux outils sont proposés sur Internet pour t’aider dans ta démarche de définition d’une carrière dans les langues. Par exemple, si tu hésites entre traduction et interprétation, voici un site intéressant : http://www.onisep.fr/Toute-l-actualite-nationale/Etudes-apres-le-bac/Actus-2012/Septembre-2012/Traducteur-ou-interprete-choisir-sa-formation

 

Le site phosphore propose un quizz pour t’aider à choisir le métier des langues qui serait fait pour toi, pourquoi ne pas l’essayer ici.

 

Enfin, pour aller plus loin, voici d’autres sites instructifs :

http://www.letudiant.fr/metiers/secteur/langues.html

http://www.onisep.fr/Decouvrir-les-metiers/Des-metiers-selon-mes-gouts/Je-suis-fort-e-en-langues

 

N’hésite pas à poser tes questions sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. D’autres articles à lire et à relire sur CourseFinders.com.

 

Bonne lecture,

 

Anne-Claire Grégoire pour CourseFinders

 

 

Find your perfect language school Search CourseFinders to find the course for you