Le français, langue officielle des JO

Le français, langue officielle des JO

 

Jeux Olympiques JO
Photo: Nacho Doce, Reuters

Le saviez-vous ? Le français est l’une des deux langues officielles des Jeux Olympiques, au même titre que l’anglais.

 

Malgré la polémique qui gonfle aux JO de Rio qui, si l’on en croit l’Organisation internationale de la Francophonie, sacrifie le français au profit de l’anglais et du portugais (photo à l’appui d’une affiche bilingue, sans le français), la langue de Molière est bel et bien langue officielle des Jeux Olympiques. Ceci est consacré à l’article 24 de la Charte olympique, héritage du père fondateur des Jeux moderne : le français Pierre de Coubertin qui a relancé les Jeux en 1896 à Athènes.

L’article précise que « les langues officielles du CIO sont le français et l’anglais » et va même jusqu’à mentionner qu’« en cas de divergence entre le texte français et le texte anglais de la Charte olympique et de tout autre document du CIO, le texte français fera foi ». Ainsi, on peut dire que le français joue un rôle central dans toute communication du Comité international olympique (CIO), les textes et discours étant traduits et interprétés dans les deux langues.

D’ailleurs, le français conserve une place importante dans le monde du sport en général grâce au travail des différentes fédérations. Ainsi, en escrime, quelque soit la nationalité des athlètes aux rencontre internationales d’escrime, l’arbitrage se fait toujours en français. Les juges doivent dès lors passer un examen de langue avant de pouvoir exercer. Tout ceci grâce au travail de la Fédération internationale d’escrime qui fut créée en 1913 sous l’impulsion du français René Lacroix.

 

Le français est-il inéluctablement en perte de vitesse ?

 

Il est vrai qu’à Rio le président du CIO depuis 2013, Thomas Bach, n’a pas prononcé de discours en français et que 90% des membres du CIO ne parlent pas  français, bien qu’elle soit langue officielle. La perte de vitesse du français semble inéluctable, face à l’irréductible montée en puissance de l’anglais. Pourtant, si tous les francophones s’en tenaient à leur langue maternelle et chacun apprenait quelques bases, cela permettrait certainement de préserver le français – et d’autres langues parlées par quelques millions de locuteurs – de la trop grande emprise de l’anglais dans le monde d’aujourd’hui.

 

Pour en savoir plus :

http://franceolympique.com/art/831-le_francais,_langue_olympique.html

http://blog.assimil.com/le-francais-langue-olympique-officielle-en-perte-de-vitesse/

 

A lire aussi :

Histoire de la langue française : https://coursefinders.com/fr/studentlibrary/3908/histoire-de-la-langue-francaise

 

Pour ne manquer aucun des articles de CourseFinders.com, suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Anne-Claire Grégoire pour CourseFinders

Find your perfect language school Search CourseFinders to find the course for you