Apprendre une autre langue modifie-t-il votre personnalité ?

Sometimes it's hard to choose
Choices Choices. Photo Credit: Lauren MacDonald https://www.flickr.com/photos/[email protected]/

Apprendre une autre langue modifie-t-il votre personnalité ?

Vous êtes-vous déjà demandé si vous aviez un alter ego ?

Lorsque vous apprenez une nouvelle langue, vous pouvez vous créer une nouvelle identité ! En effet, apprendre une nouvelle langue modifie votre personnalité.

Si vous parlez déjà d’autres langues, peut-être vous en étiez-vous rendu compte.

Heureusement, cela ne veut pas dire que vous allez avoir un trouble dissociatif de l’identité comme cela est montré dans The Mind of Billy Milligan (Les 1001 vies de Billy Miligan) – la première personne à avoir été diagnostiquée avec cette maladie.

Alors… Qu’est-ce-que cela veut dire ?

Parler une autre langue ressemble beaucoup à jouer un rôle.

Au lycée, je suivais des cours de théâtre. Malheureusement, j’étais encore monolingue.

Mais j’y ai découvert la nécessité d’observer les gens qui m’entouraient afin de pouvoir jouer mes personnages.  A 15 ans, je me suis trouvée confrontée à un choix difficile. J’étais si investie émotionellement dans le théâtre que j’ai sérieusement considéré la possibilité de rejoindre l’Académie de théâtre de Moscou.

Malheureusement, mes parents ne partageaient pas ma passion et ne pouvaient envisager que leur fille passe sa vie sur les planches. Mais j’en ne pouvais m’imaginer entrer dans une université standard dont les enseignants ne pouvaient rien apporter au cursus édicté.

Au Lycée, je suivais un cours de poésie en littérature russe, dans lequel j’étonnais mon professeur par mes capacités créatrices.

Après des échanges passionés avec mes parents, et sur les conseils de mon tuteur d’Englais, je passai l’examen d’entrée de l’Université de langues de Moscou. Je n’étais pas ravie de ce choix. Mais les modules de communication inter-culturelles et d’histoire linguistique m’ont permis de découvrir ma passion pour les langues, les cultures et la communication.

Observons la théorie…

 

La langue que nous parlons influence notre manière de voir le monde.

Friedrich Wilhelm Christian Karl Ferdinand von Humboldt (et oui, c’est le même que celui de l’université Humbolt à  Berlin) : il estime que notre vision du monde est le reflet de notre langue et de notre culture. Parler une deuxième langue change notre perspective et nous permet de voir le monde sous un autre angle.

Un autre linguiste V. I . Malakhov estime que notre capacity de raisonnement et nos superstitions sont déterminées par la langue dans laquelle nous pensons.

Certaines études neuro-linguistiques démontrent que la structure de notre langue influence grandement notre manière de penser.

Les dernières études de comparaison entre les structures grammaticales de l’anglais et de l’Allemand ont démontré que pour décrire le monde qui nous entoure nous utilisons du vocaulaire. Et que bien souvent, une robe qui nous semble rayée blanc et or apparait bleue et noire aux yeux de nos amis. Nous ne pouvons modifier l’aspect physique de nos perceptions, mais il est tout à fait possible de modifier nos pensées, donc notre vision.

Pensez à votre langue maternelle, votre culture, votre environnement social… Si vous n’êtes pas né en Asie, êtes-vous superstitieux lorsqu’il s’agit du nombre 4 ? Ou au contraire y êtes-vous devenu plus sensible une fois que vous avez appris le mandarin ou le japonais ?

Deux autres grands linguistes, Edward Sapir et Benjamin Lee Whorf ont étudié la question de la relativité linguistique. Ils ont relive de manière reconnue “ la mystique des langues”. Ils pensent que notre langue reflète les valeurs fondamentales d’une culture donnée tout en les créant. Lorsque nous vivons dans une grande ville, il est fréquent de constater de profondes différences entre nos systèmes de valeurs et ceux de nos voisins. Lorsque nous apprenons une nouvelle langue, il est possible de constater une forme de contradiction entre nos propres valeurs et celles de la culture dans laquelle nous nous plongeons. Alors, que faire ?

Lorsque je découvris l’académie de langues, je parlais le russe, l’anglais et l’espagnol. Après avoir séjourné en Europe, je pu constater les divergences d’opinions et de valeurs entre les différents pays et cultures, Notamment lorsqu’il s’agissait d’impressions et de perceptions.

 

Chaque langue a sa propre personnalité

J’ai remarqué qu’il m’était beaucoup plus aisé de communiquer en espagnol -dont ma connaissance était pourtant beaucoup plus récente- qu’en anglais. Alors que mon niveau de maitrise de l’anglais était supérieur. Je me demandais pourquoi, jusqu’au jour où l’on m’a dit que certaines langues étaient plutôt extraverties, tannique d’autres étaient plutôt introverties. L’anglais est une langue introvertie. Ce qui le rend plus difficile à parler.

Pouvez-vous identifier la personnalité des langues que vous parlez ? Sont-elles plutôt introverties ou extraverties ? Comment influencent-elles votre discours ou votre comportement ? Avez-vous ressenti des differences en vous lorsque vous les parlez ? Devenez-vous un peu plus renfermé ou au contraire plus bavard ?

(…)

 

La suite dans le prochain article

 

Traduit de l’anglais par Dorice Carlier

Pour ne manquer aucun des articles de CourseFinders.com, suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Find your perfect language school Search CourseFinders to find the course for you